Histoire du domaine

Notre domaine combine la sensualité et le raffinement féminin à la force et au caractère masculin pour créer des vins uniques.

Du côté de Joël

1635 : Le sieur de l'Oiselinière demande à ses métayers d’implanter un cépage Melon de Bourgogne appelé Muscadet sur la commune de Gorges.
1936 : Année de reconnaissance du Muscadet Sèvre et Maine en Appellation d’Origine Contrôlée. André Blanchard, grand-père de Joël, vigneron tonnelier exploite un vignoble sur les terres du Château de l’Oiselinière, à Gorges.
1957 : Albert Forgeau reprend une partie de l’exploitation familiale Blanchard, il installe les caves à Mouzillon et acquiert un clos de vignes sur la butte des Rouaudières.
1988 : Joël s’associe avec ses parents sur le domaine familial.

 

Du côté de Florence  

1918 : Pierre Corbineau, l’arrière grand père de Florence, tonnelier et maître de chais s’installe sur l’exploitation familiale : Le Domaine de la Morandière.
1959 : Lucienne, fille de Pierre Corbineau, prend la suite de l’exploitation avec son mari Robert Jouy.
1977 : Robert Jouy, fils aîné de Lucienne et Robert, cultive le vignoble familial.
2000 : Florence reprend la route des écoles pour des études viticoles et s’associe avec Joël.

 

Nous deux.... de nos jours

 

 

 

FaceBook Muscadet Forgeau


 

"L'eau c'est pour la soif. Le vin c'est, selon sa qualité et son  terroir, un tonique nécessaire, un luxe, l'honneur des mets"

(Colette)